12/12/2005

De retour...

Grave panne d'ordi...  J'ai cru que ça s'arrangerait, mais visiblement il est très malade et doit être remis à neuf.
Je n'ai pas les moyens de le faire réparer.
Par conséquent, je me connecte depuis le pc de mon fils aîné, donc pas très souvent, forcément.

Que dire depuis mon dernier message ?
 
Là je suis à la maison : épuisée, vidée, lasse.
 
Des problèmes administratifs à n'en plus finir.  Impression de devoir se battre pour tout, même pour les droits les plus élémentaires.  C'est quoi cette société où tout passe par des démarches vaines, stériles, des paperasses qui s'empilent...
 
Et puis cette relation qui me détruit le moral certains jours.  Un moindre signe d'espoir et me voilà boostée.  Une petite parole et me voilà à terre.  Comment est-il possible d'être aussi dépendante d'une personne.  Je m'en veux terriblement, j'aurais dû rompre tant qu'il était encore temps, quand je n'étais pas aussi accro. 
 
En plus, il a été honnête, je savais...  Mais je me suis naïvement dit que la force de mon amour et toute cette tendresse que nous échangeons finirait par faire tomber ses barrières.  Récemment, il m'a laissé entendre que lui-même se posait beaucoup de questions car je faisais tomber toutes ses certitudes, toutes ses bonnes résolutions.
 
Toutefois, là, nous traversons de nouveau une grave crise.  C'est dur...  Impression que ma vie est compliquée depuis ma naissance...  Dois-je expier toute ma vie pour Dieu sait quoi ?  Impression d'être poursuivie par la guigne...
 
Désolée, suis pas gaie ce jour, je ne travaille d'ailleurs pas, suis allée voir mon doc ce matin. 
 
Demain c'est l'anniversaire de J.  Je lui avais réservé plein de surprises toutes douces et toutes tendres.  J'ai l'air maligne à présent qu'il ne me donne plus signe de vie depuis hier matin.  En plus, 2 de ces surprises sont parties, je ne puis les rattraper.  Ah j'aurai encore l'air plus intelligente à présent, lorsqu'il les recevra demain.  Toute cette tendresse pour rien, dans le vent...  Quel gâchis...

10:08 Écrit par Doucette | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.