13/12/2005

Anniversaire...

Aujourd'hui, c'est "son" anniversaire, l'anniversaire de J.
 
Il a reçu hier par la poste une de mes surprises, une jolie carte pleine d'humour, rédigée avant cette crise que nous traversons...
 
Ce matin, une radio l'a appelé de ma part en direct pour lui souhaiter un heureux anniversaire et lui diffuser un message que je lui avais enregistré la semaine dernière...  Il était évidemment très surpris et m'a envoyé un sms pour me dire : "Merci, suis tout ému." 
 
Cependant ce message sur la radio sonnait bizarre puisque nous sommes en désaccord... Et moi je tremblais de tout mon corps dans la voiture, j'ai dû m'arrêter.  Toute cette tendresse dans mes paroles et ma voix... Ca tombait comme dans un tonneau vide...  Si j'avais su, jamais je n'aurais fait un truc pareil, j'étais loin de me douter comment ça tournerait ce we...
 
Ce soir j'avais prévu de débarquer chez lui à l'improviste avec mon cadeau, des dvd qui lui font très envie depuis longtemps.  Je n'irai pas car je ne pense pas que ce soit une bonne idée.  Il est trop mal ces temps-ci pour pouvoir apprécier vraiment ce geste, il a besoin de solitude et de paix.  Or je ne la lui apporte pas car je suis trop aimante et que cela le met mal à l'aise puisqu'il ne peut pas me le rendre...
 
C'est décidé : j'emballe ces dvd, les accompagne d'un mot explicatif et je file chez lui les glisser dans la boîte aux lettres aujourd'hui, avant qu'il ne rentre de son boulot.  Comme ça il aura au moins son cadeau, mais sans me voir, c'est mieux ainsi.
 
Mais, Seigneur, j'avais rêvé d'un tout autre anniversaire pour lui, j'aurais voulu que ce soit le plus beau...  Il sera tout morne...
 
Demain, je dois retourner au travail, sous peine de perdre de l'argent si je prolonge mon absence.  Il va falloir que j'en trouve la force.  Toutefois, ce sera très très dur, me sens vide et sans allant...
 
Heureusement, j'ai mes 3 enfants pour illuminer ma vie.  Ils sont tout perdus de me voir si mal.  En effet, depuis que je connais J., ils ne m'avaient jamais plus vue dans cet état.  Il faut absolument que je me resaisisse...

09:03 Écrit par Doucette | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

12/12/2005

J'ai essayé...

...de dormir un peu, juste pour oublier quelques minutes, connaître la paix durant un peu de temps...
 
Mais rien à faire, le sommeil ne vient pas.  Par contre, les larmes coulent sans cesse.
 
Comment on fait pour guérir ???
 
Ma situation est simple au fond : il me demande l'impossible, à savoir : je te donne toute la tendresse que tu n'as jamais reçue, je reçois de toi toute la tendresse que je n'ai jamais eue. Toutefois, essaye de ne pas m'aimer car ça me met mal à l'aise puisque moi je ne pense pas pouvoir un jour aimer encore, car aimer ça fait trop mal...
 
C'est impossible, cela...  Ou alors il faut qu'il trouve une femme comme lui, qui ne veut plus aimer.  Mais me demander cela à moi qui ai un coeur immense...  Autant me demander de me nourrir sans apprécier aucune saveur, de manger à profusion sans savourer la moindre miette, m'offrir mon gâteau préféré avec permission d'en manger à l'infini mais de ne surtout pas apprécier son goût et le plaisir de le déguster...
 
Il me demande l'impossible.
 
Ok, vous me direz : laisse tomber...
 
Mais désormais, vivre sans lui, c'est même pas vivre...  Je l'aime trop et lui pas assez.... Avoir connu toute cette douceur et devoir m'en passer maintenant ????  Autant ne plus vivre, c'est comme si on m'ôtait mon air...
 
Suis complètement perdue....

12:09 Écrit par Doucette | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

De retour...

Grave panne d'ordi...  J'ai cru que ça s'arrangerait, mais visiblement il est très malade et doit être remis à neuf.
Je n'ai pas les moyens de le faire réparer.
Par conséquent, je me connecte depuis le pc de mon fils aîné, donc pas très souvent, forcément.

Que dire depuis mon dernier message ?
 
Là je suis à la maison : épuisée, vidée, lasse.
 
Des problèmes administratifs à n'en plus finir.  Impression de devoir se battre pour tout, même pour les droits les plus élémentaires.  C'est quoi cette société où tout passe par des démarches vaines, stériles, des paperasses qui s'empilent...
 
Et puis cette relation qui me détruit le moral certains jours.  Un moindre signe d'espoir et me voilà boostée.  Une petite parole et me voilà à terre.  Comment est-il possible d'être aussi dépendante d'une personne.  Je m'en veux terriblement, j'aurais dû rompre tant qu'il était encore temps, quand je n'étais pas aussi accro. 
 
En plus, il a été honnête, je savais...  Mais je me suis naïvement dit que la force de mon amour et toute cette tendresse que nous échangeons finirait par faire tomber ses barrières.  Récemment, il m'a laissé entendre que lui-même se posait beaucoup de questions car je faisais tomber toutes ses certitudes, toutes ses bonnes résolutions.
 
Toutefois, là, nous traversons de nouveau une grave crise.  C'est dur...  Impression que ma vie est compliquée depuis ma naissance...  Dois-je expier toute ma vie pour Dieu sait quoi ?  Impression d'être poursuivie par la guigne...
 
Désolée, suis pas gaie ce jour, je ne travaille d'ailleurs pas, suis allée voir mon doc ce matin. 
 
Demain c'est l'anniversaire de J.  Je lui avais réservé plein de surprises toutes douces et toutes tendres.  J'ai l'air maligne à présent qu'il ne me donne plus signe de vie depuis hier matin.  En plus, 2 de ces surprises sont parties, je ne puis les rattraper.  Ah j'aurai encore l'air plus intelligente à présent, lorsqu'il les recevra demain.  Toute cette tendresse pour rien, dans le vent...  Quel gâchis...

10:08 Écrit par Doucette | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |